Archives

LES SOMMAIRES DE LURELU

Cliquez sur le logo «é» pour accéder au PDF complet de ce numéro de la revue sur le portail Érudit.

 

VOLUME 26
NUMÉRO 1
PRINTEMPS-ÉTÉ 2003
Illustration: Luc Melanson tirée de l’album Chansons douces, chansons tendres.


CROIRE AU PRINTEMPS
par Daniel Sernine

LES AUTEURS CANADIENS-ANGLAIS EN TRADUCTION, PART TWO
par Andrée Poulin et Laurine Spehner
«Le Canada anglais a ses auteurs jeunesse vedettes, souvent méconnus au Québec.» Ce dossier nous fait connaître cinq d’entre eux: Linda Bailey, Norah McClintock, William Bell, Kevin Major et Monica Hughes.

LUC MELANSON: MONSIEUR PART EN VOYAGE
par Isabelle Crépeau

«Les enfants communiquent beaucoup par métaphores... Dans le langage visuel de l’illustration, c’est aussi ce qu’on fait. On communique par métaphores, c’est une communication plus symbolique que descriptive, et ça, c’est très près de l’univers enfantin.»

CRITIQUES LITTÉRAIRES
sous la direction de Ginette Landreville

149 critiques d’albums, de livres-disques, de mini-romans, de romans, de recueils de récits et nouvelles, de poésie, de bandes dessinées, de documentaires et biographies, de livres d’activités, de périodiques et d’ouvrages de référence.

AUTOUR DES COUPS DE THÉÂTRE: QUELLE INFLUENCE?
par Raymond Bertin

«Comment mesurer l’influence des spectacles venus d’ailleurs, dans le cadre du Festival international de théâtre jeunes publics, sur le travail de nos praticiens?»

LES ZURBAINS 2003
par Jean-François Chagnon et Daniel Sernine

Compte rendu de l’atelier des Zurbains 2003, où «de jeunes auteurs sélectionnés participent à une fin de semaine de réécriture organisée par le théâtre Le Clou, retravaillent leur texte pendant deux jours en recevant l’aide d’écrivains, de comédiens et de metteurs en scène professionnels.» Lisez la version longue du reportage.

LES ENJEUX DU ROMAN POUR ADOLESCENTS
par Ginette Guindon

Critique de l’ouvrage de Danielle Thaler et Alain Jean-Bart, Les enjeux du roman pour adolescents, paru aux Éditions L’Harmattan, qui pose cette question: la littérature de jeunesse existe-t-elle?

LES ÉDITIONS SCHOLASTIC:
25 ANS DE PRÉSENCE FRANÇAISE AU CANADA
par Sophie Marsolais

«Spécialisé dans la traduction d’ouvrages anglophones pour la jeunesse, l’éditeur ontarien publie près de cent nouveautés par année et s’enorgueillit d’un fonds de quelques 600 albums, documentaires, livres-jeux et romans.» Les éditions Scholastic ont aussi un site web.

LE FESTIVAL DU LIVRE JEUNESSE LAVAL:
«CINQ JOURS DE DÉLIRE»
par Sophie Marsolais

«Un nouveau festival célébrant le livre et la lecture voit le jour cette année au collège Montmorency, à Laval, du 28 mai au 1er juin. [...] La directrice générale du Festival, Danielle Gratton, ambitionne de faire de celui-ci le premier événement littéraire québécois d’envergure entièrement consacré à la littérature jeunesse.»

LE LIVRE, LA LECTURE ET LES BIBLIOTHÈQUES
DANS LES ROMANS POUR JEUNES
par Suzanne Pouliot

Étude d’une douzaine de romans «qui s’attardent à l’acte de lecture et à l’histoire du livre» et où «la lecture représentée sert à caractériser les personnages qui découvrent différentes facettes de la littérature».

HISTOIRE D’UNE RENCONTRE
par Cécile Gagnon et Régis Ventribout

Cette rencontre c’est celle des enfants d’un petit village des Landes de Gascogne avec un conte de Cécile Gagnon, celle d’une amitié entre cette classe de petits Français et une classe d’écoliers québécois qui correspondent et se rendent visite, puis enfin celle de la rencontre en Gascogne de l’auteure de ces contes lus au fil des dernières années.

TOUT UN NOM!
par Danièle Courchesne

«Projet de lecture portant sur ces personnages aux noms ordinaires, noms que portent les enfants.» Exploitation d’un corpus autour du prénom de Sophie que portent plusieurs héroïnes.

VITE DIT
par Daniel Sernine et Ginette Guindon

Informations sur la Semaine de la liberté d’expression, sur les tournées de l’AÉQJ et et sur le décès de Jeanne-Marguerite Saint-Pierre.

À L’HONNEUR
par Daniel Sernine

Informations sur le prix «Masque des Enfants terribles» de la Soirée des Masques, le prix Illustration jeunesse du Salon du livre de Trois-Rivières, le prix Québec/Wallonie-Bruxelles, le prix Le Droit et le prix Claude-Aubry de IBBY-Canada.

VOYAGE EN RÉGION, DEUXIÈME RELAIS
par Odette Morel

L’auteure poursuit sa tournée des petits éditeurs: Bouton d’Or Acadie, JCL et Porte-Bonheur. «À l’automne 2002, nous nous étions laissés sur des images de l’Outaouais, des régions de Lanaudière et de Québec. En ce printemps 2003, je vous invite à vous envelopper de la chaleur proverbiale des Acadiens et des Saguenéens, et de la fébrilité de la ville.»

LES PETITES PAGES, UNE INITIATIVE À DÉCOUVRIR
par Céline Rufiange

Dirigé par Jean-Claude Boivin, éducateur au Centre de la petite enfance Idée Fixe, le bulletin Les petites pages «démontre l’intérêt sans équivoque qui anime son rédacteur et ses collaborateurs pour la littérature enfantine.»

ÉMILIE, LA BAIGNOIRE À PATTES
par Francine Sarrasin

«Comment, au fil des ans, une même histoire a pu inspirer différents artistes». Francine Sarrasin fait l’exercice avec les pages couverture des trois versions de l’histoire de Bernadette Renaud, Émilie, la baignoire à pattes.

IL EST MINUIT MOINS CINQ, C’EST LE TEMPS D’AGIR
par Louise Melançon

«L’urgence de rendre le livre accessible aux jeunes par le biais des bibliothèques scolaires et municipales et de l’animer se trouvait au cœur des préoccupations du colloque La médiation de la lecture auprès des jeunes: le temps d’agir du 24 au 26 octobre dernier au Mont Sainte-Anne.» Ce colloque était organisé par l’Association pour la promotion des services documentaires scolaires.

PREMIER PRIX, CATÉGORIE 10 ANS ET PLUS
«LA VIE COMME LES COULEURS DE L'ARC-EN-CIEL»
Geneviève Dallaire

PREMIER PRIX, CATÉGORIE 5 À 9 ANS
«LE NID D'HECTOR PERSIL»
par Valérie Borde

HAUT

 

VOLUME 26
NUMÉRO 2
AUTOMNE 2003
Illustration: Samuel Parent (Sampar),
couverture de l’album Quelle vie de chien!


LE FORUM INTERNATIONAL SUR LA LITTÉRATURE CANADIENNE POUR LA JEUNESSE LIRE ME SOURIT
par J. Dion, G. Landreville, F. Lepage, A. Poulin,
F. Sarrasin et D. Sernine

Du 26 au 29 juin 2003 s’est déroulé un événement d’envergure au Centre des congrès d’Ottawa: le Forum international sur la littérature canadienne pour la jeunesse, Lire me sourit. Ce forum constituait la pièce de résistance des célébrations du cinquantième anniversaire de la Bibliothèque nationale du Canada. Il proposait une grande variété d’activités publiques dans plusieurs lieux différents, dont une conférence internationale réunissant créateurs, animateurs, organismes et spécialistes de différents horizons de la littérature jeunesse.

Étant donné l’importance de l’événement, Lurelu a délégué une petite équipe pour couvrir les interventions québécoises et canadiennes-françaises. Elle rend compte de près de trente ateliers, allocutions, conférences, exposés, tables rondes, exposition et remises de prix.

Vous pouvez lire deux de ces compte-rendus.

CRITIQUES LITTÉRAIRES
sous la direction de Ginette Landreville

128 critiques d’albums, de livres-disques, de mini-romans, de romans, de recueils de nouvelles ou de poésie, de bandes dessinées, de documentaires, biographies et témoignages, de périodiques et d’ouvrages de référence.

LUCIE BERGERON: LES FRUITS DE LA PASSION
par Isabelle Crépeau

«Puis, l’été suivant, l’enchantement emprunte un nouveau chemin: “J’ai commencé à écrire des histoires, juste pour moi, par plaisir... Et c’est comme si je m’accordais encore la permission de devenir un personnage. Le charme opérait à nouveau.”»

DE LA R.T.A. AU F.T.A.:
VIVE LES ALLUMEURS DE PASSIONS!
par Raymond Bertin

Deux événements marquants, au printemps, ont permis à quelques centaines de jeunes de se frotter à l’expérience enrichissante de la création théâtrale. Fin avril, de bourdonnantes classes du secondaire se déversèrent des bus devant la Maison des arts de Laval, où avait lieu la septième édition de la Rencontre Théâtre Ados. Même effervescence un mois plus tard lorsque 150 élèves des quatre coins du Québec sont venus assister à quelques moments forts de la dixième édition du Festival de Théâtre des Amériques. Un projet novateur piloté par Annie Gascon, du FTA, et Sylvie Bellemare, du Théâtre Denise-Pelletier.

FESTIVAL DU LIVRE JEUNESSE LAVAL
par Ginette Landreville et Sophie Marsolais

Le premier Festival du livre jeunesse Laval qui se déroulait au collège Montmorency du 29 mai au 1er juin derniers a été précédé, le jeudi 28 mai, d’un colloque, «Donner le goût de lire, d’hier à aujourd’hui», qui a attiré une soixantaine de spécialistes et d’intervenants dans le domaine de la littérature jeunesse. Ginette Landreville nous en rend compte. Puis Sophie Marsolais signe un reportage sur le Festival lui-même: «La première édition d’un événement culturel comporte nécessairement son lot d’imprévus et de déceptions. Celle du Festival du livre jeunesse Laval n’a hélas pas fait exception à la règle. Ainsi, malgré les efforts promotionnels fournis par les organisateurs au cours des semaines précédentes, le public familial attendu la fin de semaine ne s’est pas rendu en masse au gymnase du Cégep.»

LES IMAGES DE LA PEUR
par Francine Sarrasin

«Chaque année, au mois d’octobre, de nouvelles publications associées à l’Halloween inondent les librairies et font frémir les jeunes et moins jeunes.»

Francine Sarrasin examine les illustrations de couvertures de six romans ou mini-romans consacrés à l’Halloween, aux revenants ou aux sorcières, ainsi que l’album Les collines du fantôme où l’on présente une peinture de Marcelle Ferron.

VITE DIT
par Ginette Landreville et Daniel Sernine

Capsules d’information sur la vingtième saison de la Maison Théâtre, sur les résultats d’une enquête de l’Observatoire de la culture du Québec concernant les revenus des écrivains québécois, sur le magazine pour enfants Les Explorateurs qui passera à dix parutions par année à compter de septembre, et sur Pika, la base de données sur la littérature canadienne pour la jeunesse, mise en ligne par Bibliothèque et Archives nationales du Canada.

À L’HONNEUR
par Ginette Landreville

Communication-Jeunesse a dévoilé en juin dernier les résultats du Palmarès 2002-2003 des livres préférés des jeunes, et remis aux créateurs gagnants des bourses de 2 500 $ commanditées par les Imprimeries Transcontinental - Groupe du livre.

LA LITTÉRATURE QUÉBÉCOISE POUR
LA JEUNESSE A 80 ANS
par Ginette Landreville

«À quelques reprises ces derniers mois, lors d’événements marquant des anniversaires liés à la littérature jeunesse d’ici, des présentateurs ont rendu hommage aux artisans des vingt-cinq ou trente dernières années. Pourtant, il faut le savoir et le dire: la littérature jeunesse québécoise a quatre-vingts ans cette année.»

«Le roman de Marie-Claire Daveluy, Les aventures de Perrine et Charlot, publié en 1923, est généralement considéré comme le début d’un véritable projet suivi d’édition jeunesse au Québec.»

LA COURTE ÉCHELLE: 25 ANS DÉJÀ
par Sophie Marsolais

«Joueur majeur de l’édition québécoise pour la jeunesse, La courte échelle charme les jeunes lecteurs depuis déjà vingt-cinq ans. Des premiers albums au style expérimental parus à la fin des années 70, aux séries de romans fantaisistes qui ont fait le succès de la maison quelques années plus tard, les publications se sont diversifiées et ont pris les couleurs de leur époque.»

LA LITTÉRATURE POUR LA JEUNESSE, 1970-2000
par Gisèle Desroches

«Françoise Lepage a réuni sous le titre La littérature pour la jeunesse 1970-2000 les textes d’une quinzaine de chercheurs universitaires qui contribuent, chacun à leur manière, à “l’édification d’une réflexion sur la littérature pour la jeunesse”». Gisèle Desroches nous rend compte des articles les plus intéressants de cet important livre de référence. «Après la lecture de cet ouvrage de 350 pages, la vitalité et la richesse du secteur jeunesse nous apparaissent plus évidentes et stimulantes que jamais.»

par l’équipe de rédaction
À chaque mois de septembre, l’équipe de Lurelu vous fait part de ses coups de cœur pour les romans, les albums ou les pièces de théâtre de l’année écoulée. La liste rétrospective figure sur notre site.

HAUT

 

VOLUME 26
NUMÉRO 3
HIVER 2004
Illustration: Caroline Merola tirée
de l’album Le voyage des reines.


ART ET REGARD
par Daniel Sernine

«L’art ne prend vie, ne prend sens, que sous notre regard. À preuve la manière dont diverses personnes regardent les illustrations des albums pour enfants.»

LA TABLE RONDE DES CRÉATEURS
propos transcrits par Ginette Landreville

Pour marquer ses vingt-cinq ans, Lurelu a organisé deux tables rondes qui ont permis de mesurer le chemin que la littérature jeunesse québécoise a parcouru. Nous vous présentons un compte rendu de celle qui a eu lieu le 25 mars 2003 sur le thème de la création. Questionnés par l’animateur Jean Fugère, trois panélistes ont comparé les livres et le contexte de création et d’édition d’hier et d’aujourd’hui: l’écrivaine Christiane Duchesne, l’illustratrice Marie-Louise Gay et l’éditeur Robert Soulières.

CRITIQUES LITTÉRAIRES
sous la direction de Ginette Landreville

143 critiques d’albums, de livres-disques, de mini-romans, de romans, recueils de contes, de nouvelles ou de poèmes, de bandes dessinées, de livres d’activités, de documentaires, de biographies, de périodiques et d’ouvrages de référence.

SUIS-JE UNE AUTEURE CANADIENNE?
par Michèle Marineau

«Depuis quinze ans que j’écris et traduis des livres pour la jeunesse, j’ai eu la chance de participer à différentes rencontres un peu partout au Québec, dans le reste du Canada et ailleurs dans le monde. Chaque fois que j’ai participé à de tels événements au Canada anglais, j’ai trouvé l’expérience passionnante. Pourtant, chacun de ces séjours au Canada anglais m’a laissé un sentiment d’étrangeté, qui tenait en partie à la question de la langue...»

MICHEL LAVOIE ET VENTS D'OUEST:
L’AUTRE CÔTÉ DU MIROIR
par Isabelle Crépeau

Se lancer dans l’édition de livres jeunesse au Québec n’est pas une mince tâche. Prendre le pari de le faire en région représente sans aucun doute nombre d’écueils supplémentaires. Les Éditions Vents d’Ouest ont décidé de s’y frotter, il y a sept ans, en demandant à Michel Lavoie de prendre les rennes de la collection «Ado».

REGARD SUR L'ILLUSTRATION AU QUÉBEC
par Nathalie Ferraris

«Depuis environ trois ans, le visage du livre illustré québécois a quelque peu changé. De facture beaucoup plus éclatée, voire abstraite, cette nouvelle façon de créer ne fait pas l’unanimité. Alors que les uns croient qu’un livre d’images pour enfants doit respecter certains critères, les autres se réclament de la liberté d’illustration. Nouvelle querelle des Anciens et des Modernes?»

RECETTE DE NOUVEAUTÉ À LA SAUCE DÉBAT
par Louise Daveluy

«Certains envisagent mal l’idée de présenter aux enfants des images de personnages, d’animaux ou d’objets déformés. Pour eux, les petits ont besoin d’illustrations concrètes. Ce qui étonne avant tout dans ce débat, c’est qu’on semble y opposer, d’une part, ce qui se fait en dessin — et qui serait de l’ordre du traditionnel — et, d’autre part, ce qui est réalisé à partir de techniques mixtes — ce qui serait le versant «artistique» et avant-gardiste de la production.»

JAMES McISAAC: LES DÉBUTS DE L'ILLUSTRATION DE LIVRES POUR LA JEUNESSE
par Francine Sarrasin

Cet article est le premier d’une série portant sur l’œuvre de James McIsaac (1889-1970). En plus d’être un pionnier dans le domaine, cet artiste a le mérite d’avoir réalisé une très importante production. Entre 1919 et 1945, McIsaac aurait exécuté plus de 250 illustrations pleine page dans des livres (pour enfants et adolescents), plusieurs centaines de vignettes pour des livres ou des revues, neuf histoires en images.

LES SŒURS TAUPES ET LES ENFANTS
par Danièle Courchesne

«La principale et la plus flagrante caractéristique des sœurs Taupe est leur complicité sans faille. Elles ne se séparent jamais, elles sont toujours ensemble à chaque pas et sur toutes les images. Elles se comprennent à merveille, partagent les mêmes émotions et les mêmes pensées.»

CENSURE ET PORNOGRAPHIE: LES VÉRITABLES ENJEUX
par Charles Montpetit

Bien que cela n’ait suscité presque aucune attention de la part des médias, l’année 2003 aura été marquée par une importante menace pour la liberté d’expression des artistes qui œuvrent dans le milieu de la littérature jeunesse, entre autres disciplines. Le problème a pu être contré grâce aux protestations d’une quinzaine d’associations, dont l’Union des écrivaines et écrivains québécois et la Ligue des droits et libertés, mais ce n’est peut-être que partie remise.

ÉDITIONS PIERRE TISSEYRE: 25 ANS DE DÉCOUVERTES LITTÉRAIRES POUR LA JEUNESSE
par Sophie Marsolais

En jetant un coup d’œil aux étagères de Lurelu, surchargées d’ouvrages québécois et canadiens-français pour la jeunesse, on s’aperçoit que la place occupée par les titres parus aux Éditions Pierre Tisseyre est supérieure à celle prise par la plupart des éditeurs, et dépassée par un seul.

IBBY: UNE FENÊTRE OUVERTE SUR LE MONDE
par Andrée Poulin

Développer la compréhension internationale à travers la littérature pour enfants, tel était l’idéal de Jella Lepman. Pour donner vie à son ambitieux projet politique et culturel, elle a fondé l’International Board on Books for Young People, IBBY. Cinquante ans plus tard, le «bébé» de Jella a mûri, grossi, acquis un rayonnement international avec des chapitres dans une soixantaine de pays.

DU NOUVEAU À LA LIBRAIRIE MONET
par Sophie Marsolais

À propos de cette revue dont elle est propriétaire, en parts égales, avec Pierre Monet et Annie Langlois, et dont les bureaux sont situés dans la Librairie Monet, Brigitte Moreau pourrait discourir pendant des heures. Publiée en couleurs, sur papier glacé, Mes lectures propose une sélection de titres parmi les nouveautés en littérature jeunesse d’ici et d’ailleurs.

BENJAMIN ET LE DÉVELOPPEMENT DES
COMPÉTENCES SOCIALES
par Céline Rufiange

Depuis plusieurs années, Benjamin, la tortue créée par Paulette Bourgeois et Brenda Clark aux Éditions Scholastic, occupe une place bien spéciale dans le quotidien des classes de maternelle. Personnage sériel, Benjamin est le héros de vingt-neuf albums. Les enfants prennent toujours plaisir à découvrir une nouvelle aventure et démontrent envers la tortue verte et jaune un attachement particulier.

GUY BOULIZON: UN HOMME REMARQUABLE
par Ginette Guindon

Né à Nevers, en 1906, Guy Boulizon arrive au Québec en 1938 pour participer à la fondation du collège Stanislas où il enseigne les humanités et la philosophie jusqu’en 1950. Ce bon professeur dont tous les élèves se rappellent avec émoi (Jacques Parizeau en fut) croyait que «le livre est le premier véhicule de l’éducation et de la culture».

PREMIER PRIX, CATÉGORIE 10 ANS ET PLUS
«DES YEUX D'ARTISTE»
par Geneviève Mitchell

«Pourtant, Eugénie Laframboise avait un certain je-ne-sais-quoi, une petite étincelle dans l'œil, un sourire en coin qui pouvait réchauffer les cœurs les plus froids.»

VITE DIT
par Ginette Landreville et Daniel Sernine

Capsules d’information sur la Coalition en faveur des bibliothèques scolaires, sur le lancement de la biographie de Paule Daveluy et sur le décès de Suzanne Cloutier-Rocher.

À L'HONNEUR
par Ginette Landreville, Andrée Poulin et Daniel Sernine

Capsules d’information sur les Prix du Gouverneur général en littérature jeunesse, sur le prix Alvine-Bélisle de l’ASTED et le prix Cécile Gagnon de l’AÉQJ.

HAUT

 

VOLUME 27
NUMÉRO 1
PRINTEMPS-ÉTÉ 2004
Illustration: Steve Beshwaty tirée de l’album
Ignare de Barbarie (Dominique et compagnie).


LA DIRECTION LITTÉRAIRE, AU CŒUR DE L’ÉDITION
par Andrée Poulin

«À la fois conseillère, critique et coach, cette personne est l’éminence grise du milieu de l’édition. Incontournable alliée du créateur, elle met sa propre énergie créatrice au service du livre. Qui sont-ils donc, ces passionnés de littérature, ces instructeurs qui travaillent dans l’ombre? La directrice ou le directeur littéraire.»

STEVE BESHWATY: PATTE DE VELOURS
Isabelle Crépeau a rencontré l’illustrateur d’Edmond le Raton. «Même avec un style si personnel et défini, l’artiste demeure aux aguets, craignant par-dessus tout de se répéter. Chaque nouveau projet est une occasion pour lui de cheminer. Pas question de s’asseoir sur ce qu’il maîtrise déjà.»

CRITIQUES LITTÉRAIRES
sous la direction de Ginette Landreville

118 critiques d’albums, de livres-disques, de mini-romans, de romans, recueils de contes, de nouvelles ou de poèmes, de livres de théâtre, de bandes dessinées, de documentaires, de biographies, de périodiques et d’ouvrages de référence.

JAMES McISAAC: L’ART DE LA COHÉRENCE
Dans ce deuxième article, Francine Sarrasin poursuit l’analyse de l’œuvre de ce pionnier de l’illustration des livres jeunesse de la première moitié du XXe siècle en s’intéressant à sa représentation de l’enfant.

OPINION
Un autre regard

Spécialiste en illustration et en histoire de l’art, Francine Sarrasin réagit aux textes parus dans le dernier numéro, «Art et regard» et «Regard sur l’illustration au Québec».

LISE GIONET: UNE PREMIÈRE CRÉATION
POUR LES 2 ANS ET PLUS

Raymond Bertin a interviewé Lise Gionet, comédienne, metteure en scène et codirectrice du Théâtre de Quartier. Elle parle des étapes de gestation qui ont mené à la naissance du spectacle théâtral Glouglou s’adressant aux deux ans et moins.

VITE DIT
par Danielle Marcotte, Nathalie Ferraris
et Daniel Sernine

Capsules d’information sur les projets de collaboration entre le Québec et la Suisse Romande, sur le nouvel éditeur Imagine, sur le porte-parole de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur 2004, Guillaume Vigneault, et sur le projet de loi fédéral sur la pornographie juvénile.

À L'HONNEUR
par Daniel Sernine

Capsule sur la Soirée des Masques, les prix de l’Académie québécoise du théâtre.

LES LIVRES DANS LA RUE
Gagnante du Prix international IBBY-Asahi, l’activité Les livres dans la rue rejoint, depuis plus de vingt ans, les enfants et les adolescents peu sensibilisés à la lecture là où il sont: dans les cours des HLM, les ruelles, les parcs, etc. Christiane Charette, responsable du programme, nous parle de son évolution.

LA BIBLIOTHEQUE PÈRE-AMBROISE: UNE RESSOURCE MÉCONNUE AU COEUR DE MONTRÉAL
Sophie Marsolais a visité ce lieu de rencontre de plusieurs écoliers du quartier Centre-Sud. La bibliothèque, ouverte depuis septembre 2002, est devenue en quelques mois l’un des endroits les plus cool où l’on peut faire ses devoirs après l’école...

UN GRENOUILLAGE AMUSANT
Afin de vous remémorer vos soirées rurales bercées par le chant des ouaouarons, Danièle Courchesne vous propose d’explorer les environs de la grenouillère au fil des albums.

À LA DÉCOUVERTE DE JIJI, SIMON ET COMPAGNIE
Un des plus grands plaisirs de la lecture, pour Céline Rufiange, est d’aller à la rencontre d’un personnage, d’apprendre à le connaître un peu plus au fil des pages, qu’il prenne vie peu à peu... Rencontre avec quelques personnages sériels.

PREMIER PRIX, CATÉGORIE 5 À 9 ANS
«MAMAN, J'AI PERDU MES YEUX…»
par Kim Cornelissen

«J’ai regardé partout, sous la table jaune, derrière le sofa à feuilles, sous le meuble avec des pigeons, dans la cage à rossignols. Les yeux n’étaient pas là.»

CONCOURS LITTÉRAIRE LURELU:
QUE SONT DEVENUS LES LAURÉATS?

Depuis dix-neuf ans, Lurelu organise un concours littéraire, avec l’objectif déclaré d’encourager la relève. Qu’en est-il de ces lauréats? Ont-ils par la suite publié chez des éditeurs reconnus? Ont-ils fait carrière? Ginette Landreville et Daniel Sernine ont effectué une petite enquête...

SUZANNE CLOUTIER-ROCHER (1922-2003)
Ginette Guindon se penche sur la carrière de cette militante des causes socio-culturelles et auteure de trois romans pour la jeunesse publiés entre 1966 et 1980.

WWW.LURELU.NET
Aux lecteurs et lectrices de la revue imprimée, Ginette Landreville propose une visite-éclair du site Web de la revue... mais vous y êtes déjà!

HAUT

 

VOLUME 27
NUMÉRO 2
AUTOMNE 2004
Illustration: Fabrice Boulanger tirée de l’album
La princesse Pommeline
(Éditions Banjo).


LES BIBLIOTHÈQUES COLÈRE
par Andrée Poulin

«La situation désastreuse des bibliothèques scolaires n’a pas changé, le scandale perdure. La détérioration se poursuit de plus belle, dans l’indifférence générale.
Pendant ce temps, une poignée de militantes irréductibles et d’idéalistes têtues continuent de se battre, de prêcher dans le désert.»

Pour suivre le dossier des bibliothèques scolaires, consultez le bulletin L’Index de l’APSDS (Association du personnel des services documentaires scolaires).

LES BIBLIOTHÉCAIRES POUR ENFANTS,
UN MÉTIER EN VOIE DE DISPARITION?
par Ginette Guindon

«Pour que l’enchantement de la lecture agisse bien avant que l’enfant n’atteigne l’âge de la maturité, pour une meilleure connaissance de la place du livre dans la vie du tout-petit, pour que ce soit les œuvres fortes et inoubliables qui tombent entre les mains des enfants, il faut offrir et croire en une spécialisation de bibliothécaire pour la jeunesse...»

HÉLÈNE VACHON: À TIRE-D’AILE
Isabelle Crépeau a rencontré l’auteure maintes fois primée de L’oiseau de passage. «Ce que j’essaie de faire, c’est de voir ce qu’il peut y avoir entre les gens au-delà de ce qui est visible au premier coup d’œil. (...) La seule certitude avec laquelle on doit vivre reste celle de ne pas tout comprendre, tout savoir... On ne comprend jamais tout à fait les êtres qui nous entourent parce que chaque être humain est un mystère...»

CRITIQUES LITTÉRAIRES
sous la direction de Ginette Landreville

142 critiques d’albums, livres-disques, mini-romans, romans, recueils de poésie, albums de bandes dessinées, documentaires, biographies et périodiques.

VITE DIT
par Daniel Sernine et Robert Soulières

Capsules d’information sur la vente des Éditions Banjo, le décès de Jean-Marie Poupart, le programme «La lecture en cadeau». Robert Soulières, l’éditeur, fait part, avec humour, d’une (rare) lettre injurieuse reçue d’un auteur dont le manuscrit a été refusé.

DÉFIS ET HASARD DE LA DIFFUSION INTERNATIONALE
Raymond Bertin constate que &laquo si les textes des auteurs voyagent facilement et font l’objet de productions dans certains pays, en français ou en traduction, de grands défis attendent nos compagnies qui souhaitent faire circuler leurs spectacles. Les productions sans paroles – danse, marionnettes, théâtre acrobatique – ont la cote en Asie et dans les marchés anglophones. Quand il s’agit de théâtre de création, ça se corse.»

LORSQUE LE LIVRE PART EN VOYAGE
Marie-Hélène Proulx s’est également intéressée au marché international, celui du livre jeunesse québécois, en cherchant à savoir comment s’y prennent les éditeurs qui se lancent dans l’aventure. Elle explore les différents modes d’échange: salons et foires, distribution, vente de droits, coédition...

LA COLLECTION «SAVAIS-TU?»:
APPRENDRE EN S’AMUSANT

Sophie Marsolais a rencontré dans les lumineux locaux des Éditions Michel Quintin le trio de créateurs de la collection «Savais-tu?» où «dans de jolies plaquettes de soixante-quatre pages, illustrations et bulles de texte humoristiques cohabitent joyeusement avec des renseignements scientifiques tout ce qu’il y a de plus sérieux sur les mal-aimés du règne animal.»

L’ÉDITION ALBUMIQUE EN LITTÉRATURE POUR LA JEUNESSE: LE RATON LAVEUR ET LES 400 COUPS
Cet article de Noëlle Sorin et Sophie Michaud découle d’une recherche inscrite dans le programme sur l’histoire de l’édition du Groupe de recherche sur l’édition littéraire au Québec (GRÉLQ) de l’Université de Sherbrooke. L’historique de l’album québécois s’intégrera au troisième volume de la trilogie Histoire de l’édition littéraire au Québec au XXe siècle dont les deux premiers volumes sont déjà parus chez Fides.

JAMES McISAAC, ARTISTE DE SON TEMPS
Dans un troisième article explorant l’œuvre de l’illustrateur James McIsaac, Francine Sarrasin fait ressortir la conformité de l’artiste aux idéologies de son temps en abordant plus spécifiquement le stéréotype de l’image amérindienne.

Les albums, romans, pièces de théâtre «coups de cœur» de l'équipe de Lurelu.

L’ISATIS: UN AJOUT À LA FAUNE DES ÉDITEURS
par Daniel Sernine

«Qu’est-ce que l’Isatis? C’est le nom du renard blanc arctique, mais aussi le nom d’une nouvelle maison d’édition fondée voilà quelques mois par l’écrivaine Angèle Delaunois, l’illustrateur Gérard Frischeteau, le conteur Jacques Pasquet et trois autres partenaires.»

À L’HONNEUR
Capsules sur le Palmarès 2003-2004 de Communication-Jeunesse et le report de la remise du Prix du livre Monsieur Christie.

DONNER LE GOÛT DE LIRE AUX ADOLESCENTS:
UNE PASSION

Ginette Landreville rend compte des communications faites au colloque «Donner le goût de lire aux adolescents: une passion» tenu dans le cadre du Festival du livre jeunesse Laval, le 1er juin 2004, au collège Montmorency. L’invité d’honneur était Christian Poslaniec, auteur jeunesse et chercheur à l’INRP à Paris, bien connu des spécialistes de l’animation de la lecture.

HAUT

 

VOLUME 27
NUMÉRO 3
HIVER 2005
Illustration: Jean-Pierre Normand, page couverture du roman La lune des jardins sans soleil (Médiaspaul).


LA VISIBILITÉ DE LA LITTÉRATURE
QUÉBÉCOISE POUR LA JEUNESSE
Propos transcrits par Ginette Landreville

Transcription de la table ronde sur le thème de la visibilité organisée par Lurelu, le 11 mars 2003 à la bibliothèque Frontenac dans le cadre des 25 ans de la revue. Animée par le chroniqueur Jean Fugère, cette table ronde réunissait Danièle Bouffard, bibliothécaire jeunesse à la bibliothèque Salaberry de Montréal, Gisèle Desroches, chroniqueuse littéraire au journal Le Devoir et Danielle Perreault, longtemps libraire à Joliette.

LUCIE PAPINEAU: UN BRASIER DANS LA TETE
par Isabelle Crépeau

«Elle est de l’aventure de Dominique et compagnie depuis le début, il y a environ huit ans. En y assurant la direction des collections d’albums, elle y a fait sa marque avec ferveur. On a d’abord connu Lucie Papineau comme auteure mais, de son aveu même, l’édition occupe maintenant la plus grande part de son temps et de son énergie créatrice. Elle en parle avec du feu dans les yeux...»

CRITIQUES LITTÉRAIRES
sous la direction de Ginette Landreville

115 critiques d’albums, contes et légendes, mini-romans, romans, recueils de poésie, documentaires, biographies et périodiques, livres-jeux, ouvrages de référence, théâtre.

YVES NADON: PORTRAIT D’UN PROFESSEUR ENGAGÉ
par Andrée Poulin

«Dans sa classe de première année, Yves Nadon a une baignoire et une toilette. Dans cette même classe, il a aussi plus de deux mille livres. Mais pas un seul manuel scolaire. (...) Féru de littérature jeunesse, il en apprécie autant l’aspect ludique que la valeur artistique. Sa passion pour les livres, il en a fait le cœur de son engagement non seulement comme enseignant, mais aussi comme chercheur, activiste, polémiste, critique littéraire, directeur de collection et bientôt auteur.»

LES «JEUNES» AUTEURS EN LITTÉRATURE JEUNESSE: UNE PLACE À PRENDRE.
par Sophie Marsolais

«Comment les nouveaux venus en sont-ils arrivés à s’intéresser à la littérature jeunesse? Sont-ils bien accueillis par les éditeurs? Lorsque l’on accepte de publier leur histoire, exige-t-on qu’ils y apportent des corrections? Les fait-on bénéficier d’un véritable travail de direction littéraire?» Pour trouver réponse à ces questions, Sophie Marsolais a interrogé six auteurs jeunesse de la relève, qui se sont montrés ravis de parler de leur expérience.

LE PROCÈS À L’ÉCOLE À PARTIR DU ROMAN POLICIER
par Monique Lebrun, professeure à l’UQAM, et les enseignantes J. Cormier, L. Laflamme, A. Legault, N. Pelletier, D. Perron, M. Pouliot

«Nous menons ensemble depuis trois ans des projets en lecture auprès des jeunes de première à troisième secondaire. Nous leur faisons lire des romans complets, autour desquels nous avons expérimenté des démarches d’apprentissage que nous considérons novatrices et stimulantes. Nos incursions dans les activités d’écriture et d’oral greffées à un projet de lecture avaient été relativement modestes jusqu’à ce que nous songions, au printemps 2002, à faire vivre des procès à nos élèves, à partir de la lecture de romans policiers. C’est cette belle aventure que nous allons ici vous raconter.»

LOU ET LOULOU: DES JEUNES ASSOCIÉS À LA CRÉATION D’UNE COMÉDIE MUSICALE
par Raymond Bertin

«Ce beau projet s’inscrit dans les visées du programme de théâtre musical de l’Option-théâtre du collège Lionel-Groulx ainsi que dans la mission de développement du public étudiant du Théâtre Denise-Pelletier, son partenaire. Il permet à un groupe d’élèves du secondaire, issus de trois écoles de la région de Montréal, de suivre et de prendre part aux différentes étapes du processus de création d’une comédie musicale. Une expérience échelonnée sur un an qui verra sa conclusion par la présentation, en mai, de Lou et Loulou, une pièce pour adolescents signée Marie-Renée Charest et interprétée par les finissants de l’école de Sainte-Thérèse.»

LES MOTS DE JEAN-MARIE FONT LA GRÈVE ILLIMITÉE
par Ginette Guindon

«Le décès de Jean-Marie Poupart, survenu le 9 juillet dernier, a plongé ses collègues, ses lecteurs et ses anciens étudiants dans un profond chagrin. Auteur d’une trentaine de livres, Poupart en avait écrit douze pour les jeunes.» Ginette Guindon les revisite pour les lecteurs de Lurelu.

PREMIER PRIX, CATÉGORIE 5 À 9 ANS
«L’AUTOBUS DES JOURS DE PLUIE»
par Lise Drapeau

«Amédé redémarre le moteur imaginaire. Il a les mains toutes moites tellement il est excité.
– Broum ! Broum ! fait encore Amédé avec sa bouche. Le père de Fanny fait broum broum lui aussi. Il joue vraiment comme un enfant. Il invente des paysages, il imagine les courbes de la route, et il se penche d’un côté et de l’autre sur sa chaise. Les enfants sont étonnés et se laissent prendre au jeu de l’autobus imaginaire.»

HISTOIRES D’HIVER
par Francine Sarrasin

Francine Sarrasin a choisi d’attirer l’attention sur les pages couverture de quelques romans jeunesse qui parlent d’hiver et de neige.

UNE INVITATION AUX REVES
par Danièle Courchesne

L’auteur de la chronique nous invite à ouvrir la porte aux rêves en explorant huit mini- romans de la série «Les jours et les nuits de Julia» créée par Christiane Duchesne, illustrée par Marie-Louise Gay et Bruno St-Aubin et publiée chez Boréal.

LA GRANDE AVENTURE D’UNE PETITE JIJI
par Céline Rufiange

Céline Rufiange retrace l’aventure de cette héroïne de Ginette Anfousse dont la popularité ne se dément pas depuis 1971. «Qu’est-ce qui explique qu’après toutes ces années, Jiji soit toujours actuelle et ne vieillisse pas?»

SDM FETE SES 40 ANS!
par Caroline Ricard

Quarante ans après sa création, en 1964, sous le nom de la Centrale de catalogage, puis de Centrale des bibliothèques, «SDM, les Services documentaires multimédias, s’avère être, non seulement la plus importante agence de traitement documentaire francophone en Amérique du Nord, mais également une référence incontournable en matière de politiques et de normes du traitement documentaire.»

LECTURE ET ADOLESCENCE
par Françoise Lepage

Compte rendu critique de l’ouvrage Les pratiques de lecture des adolescents québécois publié sous la direction de Monique Lebrun, professeure à l’UQAM, aux Éditions MultiMondes en 2004. Cet ouvrage présente les résultats d’une enquête réalisée auprès de 1737 élèves du secondaire de la région de Montréal et de la Mauricie.

À L’HONNEUR
Capsules sur les prix littéraires du Gouverneur général 2004 dans les catégories «jeunesse-texte» et «jeunesse-illustrations», sur l’hommage de l’AEQJ rendu à sa fondatrice, Cécile Gagnon, sur la remise des prix aux clubs de lecture de Communication-Jeunesse, sur le Prix France-Acadie, ainsi que sur le Prix Cécile Gagnon et le Prix Alvine-Bélisle remis au Salon du livre de Montréal.

VITE DIT
Capsules sur la disparition du Prix du livre M. Christie et la naissance du Prix TD de littérature jeunesse canadienne, sur le déménagement de la revue CCL/LCJ, sur le lancement de la saison d’activités de Communication-Jeunesse et sur la nouvelle maison d’édition La Bagnole.

HAUT

 

VOLUME 28
NUMÉRO 1
PRINTEMPS-ÉTÉ 2005
Illustration: Janice Nadeau, tirée de l’album
Le nuage de Nadine Soucy (Les 400 coups).


L’ESPACE JEUNES: POUR COMBLER LES APPÉTITS LIVRESQUES DES BAMBINS JUSQU’AUX PRÉADOS
par Andrée Poulin

Trois membres de l’équipe de Lurelu sont allés visiter l’Espace Jeunes du nouvel édifice de la Bibliothèque nationale du Québec. «Imaginez une immense salle toute neuve, qui sent bon le bois jeune, la peinture fraîche, le tapis encore parfaitement propre. Imaginez que, dans cet endroit, on vient de disposer sur des rayonnages pas moins de 70 000 documents pour enfants. Des livres neufs, encore jamais ouverts!»

JANICE NADEAU: LE PINCEAU DE SCHÉHÉRAZADE
par Isabelle Crépeau

Janice Nadeau s’est fait remarquer de façon spectaculaire dès son premier album illustré. Nul poisson où aller est non seulement à tous égards un album remarquable mais il a aussi valu à la toute jeune illustratrice le prestigieux Prix du Gouverneur général. On pourrait appeler ça un bon départ…

CRITIQUES LITTÉRAIRES
sous la direction de Ginette Landreville

132 critiques d’albums, livres-disques, mini-romans, romans, recueils de nouvelles, contes et légendes, poésie, livres de théâtre, bandes dessinées, documentaires, biographies et témoignages, périodiques et ouvrages de référence.

SUZANNE LEBEAU VOYAGE
par Raymond Bertin
Suzanne Lebeau, auteure de théâtre pour enfants dont la réputation dépasse nos frontières, a vu récemment une dizaine de publications de ses pièces à l’étranger. Que ce soit en France, où elle est best-seller dans son domaine, au Mexique, en Iran, en Argentine ou au Portugal, que ce soit en espagnol, en persan, en slovaque, en corse, en maya ou en italien, chaque parution ou traduction recèle une histoire.

SYLVI BELLEAU: UNE CONTEUSE VENUE DU THÉÂTRE
par Raymond Bertin
On observe au Québec un retour en force du conte traditionnel, art de la parole millénaire qu’on actualise, qu’on urbanise, auquel on redonne vie. Le phénomène se restreint en bonne partie au conte pour adultes. Pourquoi? Sylvi Belleau, auteure, comédienne et conteuse, offre au jeune public une programmation annuelle de conte et de théâtre depuis près de quinze ans!

LES MAGAZINES JEUNESSE AU QUÉBEC
par Sophie Marsolais

Des milliers d’enfants attendent avec impatience son arrivée dans la boîte aux lettres, s’y plongent avec délice dès qu’ils le reçoivent, partagent leurs découvertes avec parents et copains, et s’en servent pour préparer leurs travaux scolaires. Le magazine québécois pour la jeunesse invite à s’épanouir par la lecture, tout en s’amusant.

LA LITTÉRATURE JEUNESSE QUÉBÉCOISE
AU MUSÉE DU CHÂTEAU DUFRESNE
par Ginette Landreville

En février 2004, l’UNESCO décernait à Montréal le titre de «Capitale mondiale du livre 2005-2006». Certains projets ont été élaborés spécifiquement pour l’occasion. Parmi ceux-ci, une exposition sur la littérature jeunesse québécoise, organisée par Communication-Jeunesse. L’exposition sera inaugurée le 2 avril 2005, Journée internationale du livre pour enfants, au Musée du Château Dufresne.

VITE DIT
Capsules sur la présence de l’illustrateur Samuel Parent (Sampar) à l’Expo 2005 d’Aichi au Japon, sur le nouveau Prix TD de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse, et sur la Journée de la Lecture organisée par la Fondation pour l’Alphabétisation.

À L’HONNEUR
Capsules sur le triplé remporté par Romances et karaoké lors de la Soirée des Masques, et sur Yves Meynard, finaliste au Grand Prix 2005 de la Science-fiction et du Fantastique québécois.

LES VOYAGES DE SINDBAD
par Danièle Courchesne

Danièle lance une invitation au voyage avec les incroyables aventures de Sindbad le marin. Ludmila Zeman a magnifiquement adapté et illustré ce merveilleux conte des Mille et Une Nuits. Elle a regroupé les sept voyages de Sindbad en trois albums, Sindbad, Sindbad et les géants et Le secret de Sindbad.

UNE HISTOIRE DE HÉROS
par Francine Sarrasin

Les héros des enfants ont souvent une longue vie, comme la Julia de Christiane Duchesne et surtout le célèbre Caillou, qui ont changé d’illustrateur ou d’illustratrice au cours de leur existence. Francine Sarrasin s’est penchée sur les différences que cela engendrait et l’impression de continuité qui s’en dégageait (ou pas).

LIRE ET ÉCRIRE À LA MAISON
par Céline Rufiange

De nombreuses recherches ont démontré l’importance du soutien des parents à la maison, afin de favoriser l’éveil à la lecture et à l’écriture chez le jeune enfant. Cependant, tous les enfants ne possèdent pas le même bagage et plusieurs commencent leur cheminement scolaire sans avoir bénéficié de cet éveil. Les parents ont souvent besoin d’aide dans cette démarche.

UN ÉTÉ AVEC LES LIVRES DANS LA RUE
par Christiane Charette

Dans son volume 27, n°1, Lurelu vous avait présenté Les livres dans la rue, une activité de promotion de la lecture de la Bibliothèque de Montréal. Cette activité fait découvrir des livres à des jeunes de cinq à douze ans, dans un contexte de plaisir et de liberté, dans leur environnement quotidien. Christiane Charette nous fait part des faits saillants de l’été 2004.

LES CHOIX DES BIBLIOTHÉCAIRES
par Marie-Hélène Proulx

Depuis longtemps déjà, on déplore le piètre état des bibliothèques scolaires. Pour sa part, le réseau des bibliothèques municipales est critiqué par ceux qui le comparent à celui du Canada anglais. Mais comment nos bibliothèques scolaires, municipales et l’ensemble de la communauté conjuguent-ils aujourd’hui leurs ressources pour donner le goût de la lecture à nos jeunes?

PREMIER PRIX, CATÉGORIE 10 ANS ET PLUS
«L'AUTOBUS EN DÉLIRE»
par Louise Dufort

«À une certaine époque, j’ai eu un petit passager très spécial. Ah! l’inoubliable Damien! Une tignasse rousse toute bouclée, des grands yeux bruns presque noirs, dans un petit visage plein de taches de son. Environ dix ans, l’air plus qu’espiègle avec comme du soleil dans les yeux et une espèce de joie de vivre étonnante.»

HAUT

 

VOLUME 28
NUMÉRO 2
AUTOMNE 2005
Illustration: Pierre Houde, tirée de l’album
Le pays sans musique (Éditions de l’Isatis)


LA DIRECTION ARTISTIQUE
par Andrée Poulin

«Sans cesse à la recherche du parfait équilibre entre les mots et les images, il navigue entre le technique et le poétique, entre la liberté de création et les contraintes de l’édition. Il pratique son art dans l’ombre. Son objectif, sa raison d’être et sa passion: créer un beau livre. Tel est le rôle du directeur artistique.»

ANIQUE POITRAS: À LA LUMIÈRE DES OMBRES
Isabelle Crépeau a rencontré cette écrivaine si populaire auprès des adolescentes. «Si elle raconte sans ambages que c’est la souffrance qui l’a menée à l’écriture, la magnifique femme devant moi n’en est pas moins du côté de la lumière. Et les lunettes pare-soleil qu’elle garde, sur cette terrasse bien éclairée, ne parviennent pas à masquer l’intensité lumineuse de ce regard qui va droit au cœur.»

CRITIQUES LITTÉRAIRES
sous la direction de Ginette Landreville

Cent-trente critiques d’albums, livres-disques, bandes dessinées, mini-romans et romans, contes et légendes, recueils de nouvelles, livres de théâtre, documentaires, biographies et périodiques.

RENCONTRE THÉÂTRE ADOS: COMMENT INTÉRESSER LES JEUNES AU THÉÂTRE?
«En six jours chargés d’activités, la huitième édition de la Rencontre Théâtre Ados a attiré en avril dernier, à la Maison des arts de Laval, quelque 4 400 spectateurs et spectatrices de dix à dix-sept ans, ce qui représente une augmentation de 19 % par rapport à l’édition de 2003.»

Raymond Bertin nous offre aussi un survol de la saison 2005-2006 de la Maison Théâtre, et nous présente brièvement l’exposition sur le théâtre «L’art des rencontres» à la Bibliothèque nationale du Québec.

Les pièces de théâtre et albums «Coups de cœur» de l’équipe de Lurelu.

DANS LA FOULÉE DE «MONTRÉAL,
CAPITALE MONDIALE DU LIVRE»

Ginette Landreville continue son suivi des activités jeunesse dans le cadre de MCML. Elle nous parle entre autres de celles que propose le réseau des bibliothèques de Montréal, ainsi que de l’exposition «100 % Audace», offerte au Musée du Château Dufresne jusqu’au 31 juillet.

VARIATIONS SUR UN THÈME,
UNE EXPOSITION AUTOUR DE L’AUDACE

Dans sa chronique régulière, Francine Sarrasin se penche sur trois œuvres de l’exposition mise sur pied par Communication Jeunesse, «La reine rouge» de Philippe Béha, «La petite fée» de Stéphane Poulin et l’affiche-collage de Virginie Egger.

LES SACS D’HISTOIRES
«À l’automne 2004, le Programme de soutien à l’école montréalaise proposait aux enseignants du préscolaire et du premier cycle du primaire le projet Sacs d’histoires. Le concept est inspiré des Storysacks réalisés par un enseignant de Grande-Bretagne.» Après un an de mise en œuvre de cette activité scolaire et familiale, Céline Rufiange nous fait part de son expérience.

STATISTIQUES DU LIVRE QUÉBÉCOIS POUR LA JEUNESSE: REMETTRE LES PENDULES À L’HEURE
Ginette Guindon a lu pour nous l’État des lieux du livre et des bibliothèques publié par l’Observatoire de la culture et des communications du Québec. Elle nous fait part de certaines données qui en ressortent (par exemple sur la lecture et les bibliothèques) et elle nuance certaines autres statistiques qui ne correspondent guère aux données provenant de sources différentes (par exemple les chiffres du secteur de l’édition).

À L’HONNEUR
Capsules d’information sur les lauréats du Palmarès Communication-Jeunesse 2004-2005, et sur l’accession de l’illustratrice Anne Villeneuve à la présidence de l’AIIQ.

VITE DIT
Capsules d’information sur la présence annoncée de Robert Soulières et de Danielle Simard au Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean en septembre, et sur le séjour de Cécile Gagnon en Serbie lors d’un festival de littérature jeunesse.

PETITS CHANGEMENTS, GRANDE NOUVELLE
Lurelu adopte l’orthographe rectifiée. Vous savez peut-être que cette réforme a été ratifiée voilà quinze ans, mais qu’elle tarde à être appliquée. Ici et là, quelques intervenants se disent «il faudrait bien que quelqu’un commence ». À Lurelu, nous commençons avec la revue imprimée et les articles en ligne, les PDF que nous mettrons à votre disposition à compter de septembre 2005. Pour ce qui est du site Web, nous attendrons 2006 avant d’y étendre la réforme.

HAUT

 

VOLUME 28
NUMÉRO 3
HIVER 2006
Illustration: Sampar, tirée du miniroman
Mon petit pou (Soulières Éditeur).


YVON BROCHU: LA VIE EN ROSE PANTHÈRE
par Isabelle Crépeau

Même si l’arrivée de FouLire dans le paysage de l’édition jeunesse est récente, Yvon Brochu est loin d’être un nouveau venu. Il a lancé et dirigé déjà plusieurs collections, entre autres chez Dominique et compagnie. Il a aussi publié des romans humoristiques dans les années 1990, la série «Alexis» aux éditions Pierre-Tisseyre. Isabelle Crépeau est allée le rencontrer à Québec.

GILLES TIBO: DIX ANS D’ÉCRITURE,
CENTIÈME LIVRE ÉCRIT
par Sophie Marsolais

Le prolifique auteur, aussi illustrateur inspiré, célèbre trois anniversaires importants: ses dix ans d’écriture à temps plein, la parution du quinzième tome des aventures de Noémie, et surtout la publication du centième livre qu’il a écrit. Sophie Marsolais a pris le thé avec lui dans un resto du Plateau...

CRITIQUES LITTÉRAIRES
sous la direction de Ginette Landreville

130 critiques d’albums, de livres-disques, de miniromans, de romans, de recueils et collectifs, de livres de théâtre, livres de référence, documentaires et périodiques.

B POUR BRATISLAVA, BIBIANA, BIB...
par Francine Sarrasin

À Bratislava, en Slovaquie, la Maison internationale des arts pour l’enfance (Bibiana) est l’hôtesse de la Biennale des illustrations, au terme de laquelle sont remis des prix parmi les prestigieux dans le monde du livre jeunesse. Invitée à faire partie du jury international, notre collaboratrice Francine Sarrasin nous fait part de cette expérience unique.

DE BONNES NOUVELLES POUR
LES BIBLIOTHÈQUES SCOLAIRE?
par Sophie Marsolais

L’enquête de Statistiques Canada publiée en 2005 sur les bibliothèques scolaires et les technologies de l’information a démontré, comme d’autres auparavant, un manque criant de ressources humaines et matérielles. En revanche, le Ministère de l’éducation du Québec a publié le Plan d’action sur la lecture à l’école, un investissement concret et chiffré dont les résultats seront visibles dès 2006.

MONTRÉAL, CAPITALE CULTURELLE SANS ENFANTS
par Raymond Bertin

Pendant dix jours en septembre dernier, des centaines d’artistes, de producteurs, de journalistes, sont venus du monde entier assister à une quarantaine de spectacles pour enfants: théâtre, danse, marionnettes, dans le cadre du Festival mondial des arts pour la jeunesse. Seuls absents au rendez-vous: les écoliers, privés de ces sorties par les syndicats d’enseignants...

MONTRÉAL, CAPITALE CULTURELLE SANS ENFANTS
par Raymond Bertin

Pendant dix jours en septembre dernier, des centaines d’artistes, de producteurs, de journalistes, sont venus du monde entier assister à une quarantaine de spectacles pour enfants: théâtre, danse, marionnettes, dans le cadre du Festival mondial des arts pour la jeunesse. Seuls absents au rendez-vous: les écoliers, privés de ces sorties par les syndicats d’enseignants...

«MONTRÉAL, CAPITALE MONDIALE DU LIVRE» CONTINUE DE CÉLÉBRER
par Renée Leblanc

Renée Leblanc prend la relève pour décrire et commenter les nombreuses activités liées à la littérature jeunesse dans le cadre de l’année de «Montréal, capitale mondiale du livre». La programmation de l’été et de l’automne a été des plus fructueuses et plusieurs activités intéressantes restent à venir d’ici le mois de mai.

À L’HONNEUR
Capsules sur les candidatures canadiennes au prix Hans-Christian-Andersen 2006, sur le Prix de littérature jeunesse des bibliothèques de Montréal, sur le prix Cécile Gagnon, sur le prix Alvine-Bélisle, sur les Prix du Gouverneur général et sur le Prix TD 2005, sur les lauréats du Palmarès Communication-Jeunesse 2004-2005, et sur l’accession de l’illustratrice Anne Villeneuve à la présidence de l’AIIQ.

VITE DIT
Capsules sur la Maison Théâtre et son initiative pour pallier les effets du boycottage syndical, sur le Diagnostic des bibliothèques municipales de Montréal, sur les Clubs de lecture gagnants de Communication-Jeunesse, sur la présence annoncée de Robert Soulières et de Danielle Simard au Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean en septembre, et sur le séjour de Cécile Gagnon en Serbie lors d’un festival de littérature jeunesse.

LE PLAISIR DE LIRE ET D’ÉCRIRE,
ÇA COMMENCE BIEN AVANT L’ÉCOLE
par Céline Rufiange

Le titre de cet article est aussi celui du «Programme d’aide à l’éveil à la lecture et à l’écriture dans les milieux défavorisés», publié en 2003 par le Ministère de l’éducation du Québec. À mi-terme de sa mise en œuvre, quel bilan peut on faire de ce programme? Céline Rufiange propose un bref survol.

LES 30 ANS DU SERVICE DE LITTÉRATURE DE JEUNESSE DE BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA
par Andrée Poulin

«Bibliothèque et Archives Canada»: nouveau nom, institutions fusionnées, mais même Service de littérature de jeunesse, sous la direction de Josiane Polidori que Lurelu avait présentée à ses lecteurs à l’automne 2002 peu après son entrée en fonction. Andrée Poulin est retournée l’interviewer pour nous.

RENCONTRE AVEC DE DRÔLES DE PERSONNAGES
par Danièle Courchesne

Octave, Archibald, le Docteur Shock, le Quabouki et la Reine Noire, telle est la galerie de personnages insolites que l’auteure Carmen Marois propose à ses jeunes lecteurs depuis 1997 chez Soulières Éditeur. «Histoires pour rire et pour réfléchir», nous démontre Danièle Courchesne.

PREMIER PRIX, CATÉGORIE 10 ANS ET PLUS
«UNE COÏNCIDENCE CALCULÉE»
par Sonia Grégoire

«... je sais déjà que mon géniteur essaie une fois de plus de me rencontrer, convaincu de la nécessité de renouer avec moi. Et ma mère a cru bon d’arranger une rencontre avec ce semblant de père. Elle a fixé le rendez-vous en cachette...»

PREMIER PRIX, CATÉGORIE 5 À 9 ANS
«LE VOL DE LA COURONNE»
par Jean-Marc Limoges

«On a volé la couronne du roi!» C’est son cousin, l’ignoble Louis le Grotesque, qui a fait le coup. Sans hésiter, Arthur, le fidèle chevalier du roi, s’offre pour aller la lui reprendre, malgré les embûches de la Forêt Noire. Rien ne se passera comme espéré...

LES REPRÉSENTATIONS DE L’ENFANT
par Marie Fradette

Notre collaboratrice rend compte des Actes du colloque «Les représentations de l’enfance en littérature jeunesse», publiés en 2005 par l’ACFAS dans sa collection «Cahiers scientifiques». La diversité des approches y témoigne d’une vitalité certaine de la recherche dans nos domaines.

HAUT

 

VOLUME 29
NUMÉRO 1
PRINTEMPS-ÉTÉ 2006
Illustration: François Thisdale, tirée de l’album Célestine (Éd. Les 400 coups).


L’ÉTOILE  A PLEURÉ BLEU
par Daniel Sernine
Le milieu de la littérature jeunesse a été secoué par le décès de Raymond Plante en février.

RAYMOND, LA HUIT AU FOND PAR LA BANDE
par Robert Soulières
Un hommage touchant est rendu à l’écrivain et scénariste Raymond Plante, par son ami Robert Soulières.

FRANÇOIS THISDALE: ROCHE, PAPIER, CISEAU
par Isabelle Crépeau
Pour cet illustrateur, la vie et la création sont intimement liées. C’est donc sans aucune réticence qu’il prononce des mots si peu à la mode, comme intégrité, amour, bonheur… Parce qu’ils sont l’essence de son quotidien comme de son activité artistique.

FRANÇOISE LEPAGE: POLYVALENCE ET PASSION AU SERVICE DE LA LITTÉRATURE DE JEUNESSE
par Andrée Poulin
Tous les chapeaux possibles en littérature jeunesse, Françoise Lepage les porte: chercheuse, critique, enseignante, directrice de collection, essayiste et auteure. Sa polyvalence n’a d’égale que sa passion. Depuis vingt ans, elle contribue à analyser, commenter, faire découvrir et apprécier les livres pour enfants.

DEUXIÈME PRIX, CATÉGORIE 10 ANS ET PLUS
«UNE SUBLIME COÏNCIDENCE
»
par Simon Boulerice
«Je m’appelle Philippe. Mais mes amis ont pris l’habitude de m’appeler simplement Phil. J’aime ça, Phil. Ça me va bien, je trouve, Phil… Ça a quelque chose de fragile, quelque chose de cassable.»

MICHAEL MARTCHENKO: PLUS VITE QUE SON OMBRE
par Sophie Marsolais
Au dernier Salon du livre de Montréal, entre deux séances d’autographes, Sophie Marsolais a profité du passage au Québec de Michael Martchenko pour lui poser quelques questions sur son parcours. Sa solide réputation, obtenue autant pour le style espiègle de ses illustrations que pour la vitesse impressionnante à laquelle il dessine, nous intriguait beaucoup…

LE CENTRE QUÉBÉCOIS DE RESSOURCES
EN LITTÉRATURE POUR LA JEUNESSE:
L’AVENIR DEVANT SOI
par Ginette Landreville
Le CQRLJ est unique: il est «le seul centre en Amérique du Nord consacré exclusivement à la conservation et à la diffusion de collections en littérature jeunesse de langue française». On pourrait ajouter qu’il est le seul au monde à conserver et à diffuser le patrimoine jeunesse littéraire québécois.

DIX ANS DE DÉCOUVERTES THÉÂTRALES
POUR L’ÉVEIL DES ENFANTS AU THÉÂTRE
par Raymond Bertin
Le programme Découvertes théâtrales, qui fêtait en décembre 2005 son dixième anniversaire, vise à faire naître chez l’enfant le goût d’aller au théâtre, à rejoindre les familles par le biais des enfants et, au bout du compte, à combattre la pauvreté par l’accès à la culture.

LA PETITE HISTOIRE DU BÉBÉ-LIVRE: DE 2001 À 2005
par Céline Rufiange
La diversité observée dans l’édition du bébé-livre à la fin des années 90 et au début du troisième millénaire caractérise également la production des années 2001 à 2005. Céline Rufiange passe en revue les Binou, Caillou, Maki, Polo, Puce et autres Toupie qui font le bonheur des tout-petits.

À L’HONNEUR
Capsules sur la Liste d’honneur d’IBBY-Canada, l’attribution de l’Ordre du Canada à l’écrivaine Dominique Demers et de l’Ordre des Francophones d’Amérique à l’éditrice acadienne Marguerite Maillet, sur le Grand Prix 2005 du Conseil des arts de Montréal décerné au Théâtre Bouches décousues, le Prix littéraire Le Droit remis à notre collaboratrice Andrée Poulin, ainsi que sur les Prix Bédélys 2005 décernés par Promo 9e Art.

VITE DIT
Capsule sur l’attribution d’un nom à la mascotte créée par Élise Gravel pour l’Espace Jeunes de Bibliothèque et Archives nationales du Québec.

CRITIQUES LITTÉRAIRES
sous la direction de Ginette Landreville
143 critiques d’albums, de livres-disques, de miniromans, de romans, de contes et légendes, de recueils et collectifs, de poésie, de bandes dessinées, ouvrages de référence, documentaires, témoignages, biographies et périodiques.

LE PRIX ILLUSTRATION JEUNESSE
DU SALON DU LIVRE DE TROIS-RIVIÈRES
par Sophie Michaud
Certains prix décernés aux illustrateurs permettent d’honorer leur travail artistique. Le Prix illustration jeunesse du Salon du livre de Trois-Rivières, le plus complet d’entre tous, tient compte des différents types de livres qui proposent des illustrations et de l’expérience variée des illustrateurs.

LE PETIT MAUDIT ET LE GUERRIER:
LES DEUX ENFANTS TERRIBLES DE GILLES TIBO
par Sophie Michaud et Rachel DeRoy-Ringuette
Dans toutes ses productions, Tibo accorde une importance particulière à la représentation de l’enfance en abordant plusieurs préoccupations de cette période de la vie. Deux enfants terribles figurent dans son corpus, l’un dans Le petit maudit et l’autre dans La bataille des mots, mini-romans parus chez Soulières éditeur.

LE GRAND ET LE PETIT
par Francine Sarrasin
Francine Sarrasin analyse l’opposition «grand et petit» dans l’illustration, qui peut souvent être lu comme la transposition des rapports entre l’enfant, encore petit, et l’adulte, détenteur de l’autorité.  Des dessins de Mireille Levert, Marc Mongeau, Janice Nadeau, Pierre Pratt, et Roger Paré viennent... illustrer son propos.

HAUT

 

VOLUME 29
NUMÉRO 2
AUTOMNE 2006
Illustration: Rémy Simard, tirée du mini-roman
Gros méchants bleuets
(Éd. du Boréal).


VIVE LA LECTURE!
par Daniel Sernine

LES DOCUMENTAIRES DU NOUVEAU MILLÉNAIRE
par Gisèle Desroches


DE NOUVEAUX JOUEURS ENTRENT EN SCÈNE
par Sophie Marsolais

Quel meilleur moment que la rentrée pour aborder la question des documentaires d’ici, qui connaissent depuis quelques années une renaissance, tant dans leur présentation que dans leur conception? Gisèle Desroches et Sophie Marsolais se sont concentrées sur les collections récemment créées et sur les directrices qui les ont mises sur pied, dont Angèle Delaunois, Catherine Germain et Sylvie Roberge.

FRANÇOIS BARCELO: DOUBLE SENS
par Isabelle Crépeau

François Barcelo est écrivain, à temps plein et jusqu’au bout des ongles. Il aime son métier et le pratique avec tout le sérieux d’un enfant qui s’amuse. Toutes catégories confondues, en 2006, c’est huit nouveaux titres de cet auteur qui sont publiés; nombre impressionnant auquel s’ajoutent deux rééditions.

CRITIQUES LITTÉRAIRES
sous la direction de Ginette Landreville
149 critiques d’albums, de miniromans, de romans, de contes et légendes, de recueils et collectifs, de poésie, de bandes dessinées, ouvrages de référence, documentaires, biographies et périodiques.

LA GRANDE CONTAGION LECTURE
par Andrée Poulin

Il était une fois, dans un petit village du Bas-du-Fleuve, une animatrice qui se désolait de voir sa bibliothèque aussi déserte qu’un terrain de jeux par une journée de pluie. Animée d’un amour fougueux pour les livres, Nicole Testa souhaitait plus que tout insuffler cette passion aux enfants. Comment faire pour transformer tous ces non-lecteurs en joyeux rats de bibliothèque?

CAP SUR LA LITTÉRATURE À L’ÉCOLE LAURIER
par Céline Rufiange

En ce jeudi après-midi du 11 mai, les enfants de l’école Laurier avaient donné rendez-vous à leurs parents et amis pour leur présenter les différents projets littéraires réalisés tout au long de l’année sur le thème du conte. Cette journée était le point culminant de la Semaine littéraire qui mettait en valeur le travail d’une année de projets littéraires.

RAYMOND PLANTE (1947-2006)
par Ginette Guindon

François Gougeon et Esther Martin, respectivement les personnages de la série des «Raisins» et du roman La fille en cuir, sont en deuil de leur créateur. Ginette Guindon a relu pour nous l’œuvre du prolifique écrivain, en particulier sa quarantaine d’ouvrages pour l’enfance et la jeunesse.

Les pièces de théâtre, romans et albums «coups de cœur» de l’équipe de Lurelu.

PIERRE LARIVIERE:
PETITS BONHEURS DEVIENDRA GRAND
par Raymond Bertin

L’évènement surgit au printemps 2005 de façon soudaine et bienvenue: un premier festival théâtral destiné aux tout-petits. Festival plus largement culturel, avec ses expositions, ses projections, ses ateliers et conférences. Déjà, dans le milieu du théâtre jeunes publics, certains s’interrogeaient sur les chances de survie de ce nouveau-né baptisé «Petits bonheurs»

LE BON ET LE MÉCHANT
par Francine Sarrasin

Francine Sarrasin analyse l’opposition «bon et méchant» dans l’illustration, à partir d’albums comme Le baiser maléfique, La reine rouge, Un tartare pour le Bonhomme Sept-Heures et Le gros monstre qui aimait trop lire...

SACRÉS GARNEMENTS!
par Danièle Courchesne

On en connaît tous au moins un ou une, dans la classe, dans la ruelle, au parc. Les autres enfants en ont peur ou les évitent. Autour d’eux rôdent souvent la violence, la méchanceté, la tricherie ou l’intimidation. De plus en plus d’auteurs les mettent en scène et nous parlent d’eux. Vous en reconnaîtrez peut-être un parmi ceux que Danièle Courchesne a repérés.

LE CONTE... EN MUSIQUE
par Sophie Marsolais

Le bassoniste québécois Mathieu Lussier a conservé son amour du conte, qui le divertissait tant enfant. Avec l’Ensemble Pentaèdre de Montréal, l’artiste présentera durant la saison 2007-2008 un conte musical pour quintette à vent et narrateur. L’histoire sera écrite par l’auteure jeunesse Ginette Anfousse (JiJi) et la musique composée par Mathieu Lussier lui-même.

par Ginette Landreville
Cette nouvelle chronique a pour objectif de faire connaître différentes ressources en littérature jeunesse québécoise et canadienne-française. À chaque numéro, Ginette Landreville identifiera et décrira brièvement une ressource (organisme, publication, site Web) et ses particularités. La première chronique est consacrée à Livres ouverts, le site du ministère de l’Éducation.

Regards sur la jeunesse du Québec d’hier à aujourd’hui
par Françoise Lepage

Globe,revue internationale d’études québécoises, a publié un numéro de 350 pages sur la jeunesse. Huit articles et une introduction offrent «une vue transversale, multidisciplinaire et diachronique» du sujet traité: la jeunesse au Québec, ses marges, ses institutions et ses représentations. Françoise Lepage l’a lu pour vous.

LE SALON DU LIVRE DE L’OUTAOUAIS
Portrait d’un événement qui a le vent dans les voiles
par Évelyne Gauthier

Depuis sa création par Jacques Poirier, cet évènement printanier a grandi, il a pris beaucoup d’ampleur et d’importance. Maintenant, en termes de fréquentation, de présence d’auteurs et de nombre de stands loués, c’est l’un des salons du livre les plus gros au Québec. Évelyne Gauthier s’y est promenée avec son carnet de notes.

HAUT

 

VOLUME 29
NUMÉRO 3
HIVER 2007
Illustration: Philippe Beha, tirée de l'album
La plus belle histoire d'amour
(Éd. Imagine).


De quel droit...?
par Daniel Sernine

JASMINE DUBÉ: UNE RECONNAISSANCE BIEN MÉRITÉE!
par Raymond Bertin

En février 2006, le Conseil des arts de Montréal attribuait au Théâtre Bouches Décousues son Grand Prix 2005 «pour son apport immense à la vitalité et au développement du théâtre d'ici». L'annonce arrivait contre toute attente pour la directrice artistique, l'auteure et comédienne Jasmine Dubé, et sa petite équipe d'artisans d'un théâtre jeunes publics audacieux et exigeant.

LUCIE VEILLET: IMAGES ET MOTS
par Sophie Marsolais
Dirigée par un «trio infernal» qui comprend la coéditrice Lucie Veillet, sœur du producteur Claude Veillet, la maison d'édition Imagine a été créée dans le but de devenir un carrefour centré sur l'enfance, l'image et la littérature.

CRITIQUES LITTÉRAIRES
Sous la direction de Ginette Landreville
163 critiques d'albums, de livres-disques, de miniromans, de romans, de contes et légendes, de recueils et collectifs, de théâtre, de bandes dessinées, de documentaires et de périodiques.

PETIT ABÉCÉDAIRE DE L'ÉCRIVAIN À L'ÉCOLE
par Andrée Poulin
Pour un auteur, le face-à-face avec ses lecteurs ressemble à une boite à surprise. Qu'exprimera donc le jeune lecteur: admiration ou adulation, confusion ou condescendance? Depuis plusieurs années, les auteurs jeunesse sont nombreux à avoir le privilège… et la témérité de faire des animations en milieu scolaire. Cette entreprise vient avec son lot de griserie et de frustrations...

ENTRE LES JEUNES ET LES AÎNÉS: DES IMAGES
par Francine Sarrasin
Pour parler du rapport entre les générations, Francine Sarrasin a choisi quelques illustrations mettant en scène des enfants et des ainés, parents ou non. On s'amuse parfois quand un enfant nous demande si on a connu personnellement Mozart! La relation entre le présent et le passé est mystérieuse pour l'enfant, qui capte mal le phénomène de la continuité temporelle...

LE PETIT MONDE D'ALAIN M. BERGERON
par Danièle Courchesne
Depuis quelques années, Alain M. Bergeron a créé plusieurs personnages pour les jeunes avec son complice le dessinateur Sampar. Danièle Courchesne nous invite à rencontrer Coco et sa sœur (dans la collection «Sésame»), Dominic (dans la collection «Ma petite vache a mal aux pattes») et Jean de Louragan. (dans la collection «Boréal Maboul»).

VÉRONIQUE DROUIN: L'ÎLE FANTASTIQUE
par Sophie Marsolais
L'auteure et illustratrice Véronique Drouin a créé un monde aux allures à la fois amusantes et cauchemardesques. Sa série «Aurélie», des romans jeunesse publiés à La courte échelle depuis 2004, connait un succès respectable, tant critique que populaire.

QUELQUES SITES-RESSOURCES SUR
LES AUTEURS ET LES ILLUSTRATEURS
par Ginette Landreville
Plutôt qu'une seule ressource, c'est plutôt un regroupement thématique de quelques sites que Ginette Landreville vous suggère d'explorer dans cette deuxième chronique. Les sites s électionnés ici répertorient des créateurs québécois et canadiens francophones.

POURQUOI LIRE AUJOURD'HUI?
par Céline Rufiange
Dans la foulée du Plan d'action sur la lecture du ministère de l'Éducation, le numéro des mois d'avril-mai 2006 de la revue Vie pédagogique présentait un dossier imposant, «Pourquoi lire, aujourd'hui?» Certains de ces articles rendent compte d'expériences fort stimulantes de médiation ou de promotion du livre; Céline Rufiange a choisi de nous parler de ceux qui l'ont particulièrement intéressée.

LE DROIT D'AUTEUR OU LA NÉCESSITÉ
DE PROTÉGER LA CRÉATION

par Danièle Simpson
Le gouvernement fédéral s'apprête à amender la Loi sur le droit d'auteur d'une manière qui pénaliserait pour toujours les créateurs. Il s'agirait d'introduire de nouvelles exceptions au profit des bibliothèques et des établissements d'enseignement dans le but d'établir un «équilibre» entre les droits des auteurs et ceux des usagers. Danièle Simpson nous explique que les exceptions à venir vont compromettre les droits des créateurs...

LE DROIT D'AUTEUR ET LES PHOTOCOPIES
par Robert Soulières
Robert Soulières et bien d'autres se demandent combien de temps il faudra avant que les milieux de l'éducation comprennent qu'il est essentiel de déclarer ses photocopies à Copibec. En ne le faisant pas, non seulement prive-t-on les écrivains du fruit de leur travail, mais c'est toute la chaine du livre qui s'en trouve fragilisée: auteurs, éditeurs, distributeurs et libraires...

DE NOUVEAUX RÔLES POUR LES BIBLIOTHÈQUES
par Anyse Boisvert
Les bibliothèques publiques peuvent devenir un lieu de rassemblement qui offre l'égalité des chances à l'éducation pour tous ses citoyens. Pour réussir pleinement un mandat aussi vaste, la Ville de Montréal a créé différents projets ces dernières années, dont «Contact» et «Bibliothèque à la rescousse» qui ciblent notamment les enfants.

PREMIER PRIX, CATÉGORIE 10 ANS ET PLUS
«JE N'AI MÊME PAS PEUR»
par Simon Boulerice

«Qu'on se le tienne pour dit: Éric Dupont n'a pas peur. Même pas un petit peu. Il n'a pas peur du tout. Alors pourquoi s'empêcher de tout dire ce que l'on pense?»

SURVOL DES TENDANCES EN LITTÉRATURE JEUNESSE
par Josiane Polidori

Mme Polidori, du Service jeunesse de Bibliothèque et Archives Canada, a donné une conférence lors de la remise du Prix TD de littérature canadienne pour la jeunesse,en octobre 2006. Petit survol par une observatrice privilégiée...

À L'HONNEUR
par Daniel Sernine

Capsules d'informations sur les prix littéraires remis cet automne: le Prix TD de littérature jeunesse canadienne, le Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal, le prix Alvine-Bélisle, le prix Cécile Gagnon, les Prix littéraires du Gouverneur général du Canada.

VITE DIT
par Daniel Sernine
Capsules d'informations sur le décès de l'écrivaine Henriette Major, sur la tenue du premier Salon du livre jeunesse de Longueuil (du 14 au 17 février), la création à cette occasion du prix Raymond-Plante, le retour de l'artiste Hélène Desputeaux (productions desputeaux + aubin).

HAUT