À l'honneur


Consultez notre section des prix littéraires. Vous y trouverez une description des prix décernés en littérature jeunesse ainsi qu'une liste complète de leurs lauréats.


Le prix Alvine-Bélisle 2018

13 novembre

L’Association pour l’avancement des sciences et des techniques de la documentation (ASTED) a remis son prix Alvine-Bélisle, créé en l’honneur de la bibliothécaire émérite décédée en 1997. Doté d’une bourse de mille dollars, il récompense le meilleur livre jeunesse selon un jury de cinq bibliothécaires.

Dans le cadre du Congrès des professionnels de l’information, le 12 novembre, l’ASTED soulignait son 75e anniversaire. Le prix a été remis à Amélie Dumoulin pour le roman Fé verte (Éd. Québec Amérique). Mme Dumoulin avait reçu, pour le roman, Fé M Fé, le Prix jeunesse des libraires du Québec 2016, volet 12-17 ans.

Photo: Martine Doyon

Cécile Gagnon,
bon pied bon œil

2 novembre

Le 1er novembre, à la librairie Monet, la toujours vaillante Cécile Gagnon a procédé à la remise du prix qui porte son nom. Mis sur pied par l’Association des écrivains québécois pour la jeunesse (AEQJ), le prix Cécile-Gagnon récompense un auteur de la relève pour son premier livre publié. Le jury 2018 a désigné, Audrée Archambault pour S’il te mord, t’es mort!, premier tome de sa série «Sarah-Lou, détective (très) privée», publié aux éditions de la Bagnole.

La bourse est de mille dollars et le commanditaire est la librairie Monet, sise dans le nord de Montréal.

Était aussi présent le finaliste Pierre-Alexandre Bonin, pour La colère de la dame blanche, premier roman de sa série fantastique «Chasseurs de légendes» (Bayard Canada livres) .


Mario B., 40 ans, lauréat du GG

30 octobre

Le Conseil des arts du Canada a dévoilé le 30 octobre les lauréats et lauréates dans les quatorze catégories des «GG», les Prix littéraires du Gouverneur général.

Le lauréat dans la catégorie Littérature jeunesse (texte) est Mario Brassard pour le roman Ferdinand F., 81 ans, chenille (Soulières éditeur).

Les autres finalistes étaient Camille Bouchard pour 13 000 ans et des poussières; Jocelyn Boisvert pour Un dernier songe avant le grand sommeil, ces deux romans chez Soulières éditeur; Brigitte Vaillancourt pour Les Marées, Éd. du Boréal; Jonathan Bécotte pour Maman veut partir, Leméac Éditeur.

La lauréate dans la catégorie Littérature jeunesse (livre illustré) est Marianne Dubuc pour Le chemin de la Montagne (Éd. Comme des géants), qui vient aussi de gagner le Prix jeunesse des Bibliothèques de Montréal.

Les autres finalistes étaient Jacques Goldstyn pour Jules et Jim: frères d'armes, Bayard Canada Livres; Gabriella Gendreau et Nahid Kazemi (ill.) pour Les mots d'Eunice, Éd. de l’Isatis; Nicole Testa et Annie Boulanger (ill.) pour Lili Macaroni: je suis comme je suis!, Éd. Dominique et compagnie; India Desjardins et Marianne Ferrer (ill.) pour Une histoire de cancer qui finit bien, Éd. de la Pastèque.

Les lauréats recevront leur prix, d’une valeur de 25,000 $, des mains de la gouverneure générale, Mme Julie Payette, le 28 décembre à Ottawa. Il y aura aussi des bourses de mille dollars pour les finalistes et trois-mille dollars pour les éditeurs des livres primés, pour fins de promotion.


Les finalistes au
Prix Harry-Black de l'album jeunesse

11 septembre

En même temps que les finalistes au Prix TD de littérature canadienne pour l’enfance, le Centre du livre jeunesse canadien a aussi annoncé les finalistes aux Prix Harry-Black de l’album jeunesse. Les deux listes se recoupent en partie.

• ABC MTL, de Jeanne Painchaud, photos de Bruno Ricca (Éd. Les 400 coups);
• Le chemin de la montagne, de Marianne Dubuc (Éd. Comme des géants);
• Je ne te vois plus, de Paul Martin (Éd. Les 400 coups);
• Mammouth Rock, d’Éveline Payette, illustré par Guillaume Perreault (Éd. La courte échelle), lauréat du Prix TD l’an dernier;
• Riopelle, l’artiste magicien, de Marie Barguirdjian, peintures de Jean-Paul Riopelle (Édito Jeunesse).

Le prix Harry-Black, doté d’une bourse de 5000 $, sera remis en même temps que le Prix TD 2018, le 19 novembre, dans le Vieux Port de Montréal (bistro-terrasse Scéna).

Les finalistes
des Prix jeunesse des Libraires 2019

14 novembre

Le 14 novembre, lors de l’ouverture du Salon du livre de Montréal, l’Association des libraires du Québec dévoilait les finalistes de ses Prix Jeunesse 2019, qui se déclinent en trois catégories.

Du côté des albums pour les 0-5 ans, les finalistes sont Tout le monde à bord!, de Rhéa Dufresne et Marion Arbona (Monsieur Ed); La feuille d’or de Kirsten Hall et Matthew Forsythe (Éd. Comme des géants) et Mon frère et moi d’Yves Nadon et Jean Claverie, (Éd. D’eux).

Pour ce qui est des albums destinés aux 6-11 ans, la liste préliminaire a été ramenée aux trois titres suivants: La fantastique aventure en forêt, de Sandra Dussault (du Boréal); Le livre où la poule meurt à la fin, de François Blais et Valérie Boivin (Éd. Les 400 coups) et Le dernier camelot, de Marie-Renée Lavoie (Éd. Hurtubise).

Finalement, du côté des romans pour les 12-17 ans, le prix ira soit à Le Programme de Sandra Dussault (Éd. Québec Amérique); Au carrefour de Jean-François Sénéchal (Leméac éditeur) ou Les marées de Brigitte Vaillancourt (du Boréal).

Les prix seront remis en février 2019 à Montréal.


Les Prix littéraires des enseignants
AQPF-ANEL

31 octobre

Créés conjointement par l’Association nationale des éditeurs de livres et l’Association québécoise des professeurs de français, ces prix sont désormais remis à l’occasion du congrès annuel de l’AQPF.

Pour cette onzième édition, les prix ont été attribués, le 31 octobre, à la superbe Maison de la Littérature, à Québec. Voici les lauréats en littérature jeunesse, parmi les œuvres publiées en 2017 :

Catégorie album 5 à 8 ans, Les mots d’Eunice, de Gabriella Gendreau et Nahid Kazemi (ill.), Éd. de l’Isatis. Mmes Kazemi et Gendreau sont accompagnées de leur éditrice Angèle Delaunois sur la photo ci-dessus.

Roman 9 à 12 ans : La poésie, c’est juste trop beurk!, de Pierre Labrie (ill. de Jean Morin), Soulières Éditeur. MM. Labrie et Soulières figurent sur la photo ci-dessous.

Enfin, la catégorie, Roman 13 ans et plus : 16 ans et patriote, de Sylvie Brien, Bayard Canada Livres.

photos: Marie Fradette

Prix du livre jeunesse
des Bibliothèques de Montréal

25 octobre

Dans le cadre de la Semaine des Bibliothèques publiques, Mme Suzanne Laverdière, directrice du service de la culture, a remis le 25 octobre le Prix du livre jeunesse des Bibliothèques lors d’une cérémonie à la succursale Saint-Michel, dans l’arrondissement du même nom. Ce prix récompense l’œuvre d’un auteur montréalais et il s’accompagne d’une bourse de cinq-mille dollars. C’est l’auteure et illustratrice maintes fois primée, Marianne Dubuc, qui a reçu la bourse pour son album Le chemin de la montagne, publié en 2017 aux Éd. Comme des géamts.

Les autres finalistes pour le prix cette année étaient L’abri, de Céline Claire et Qin Leng, et Gilles, de Mathieu Lavoie, parus aussi chez Comme des géants.
Ainsi que, chez l’Isatis, Pourquoi les filles ont mal au ventre, de Lucille de Pesloüan et Geneviève Darling et, à La Pastèque, Une histoire de cancer qui finit bien, d’India Desjardins et Marianne Ferrer.
Les finalistesreçoivent chacun une bourse de 500 $ offerte par Les Amis de la Bibliothèque de Montréal.

Le personnel des quarante-cinq bibliothèques avait été invité à soumettre une liste de livres montréalais marquants de 2017. Le jury composé de bibliothécaires de la Ville a ensuite procédé à la sélection des cinq finalistes et a désigné le lauréat.


Cinq finalistes
pour un Prix TD enrichi

6 septembre

Le Centre du livre jeunesse canadien (CLJC/CCBC) et le Groupe Banque TD ont annoncé aujourd’hui les finalistes de langue française pour le Prix TD de la littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse. Bien que les romans soient toujours admissibles, les cinq œuvres en lice sont toutes des albums. Il s’agit dans l’ordre alphabétique des créateurs, de:

• Bleu, par Philippe Béha, éd. L’Isatis;
• Le chemin de la montagne, par Marianne Dubuc, éd. Comme des géants;
• Pow Pow t’es mort, de Marie-Francine Hébert, illustré par Jean-Luc Trudel, éd. Les 400 coups;
• Gilles, par Mathieu Lavoie, éd. Comme des géants;
• ABC MTL, de Jeanne Pinchaud, illustré par Bruno Ricca, éd. Les 400 coups.

Le même jour, on annonçait que les bourses destinées aux lauréats (anglophone et francophone) passaient de 30,000 $ à 50,000 $. Le Prix TD de la littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse était déjà le mieux doté.

La remise du prix francophone aura lieu le 19 novembre à Montréal. Les finalistes non-gagnants se partageront de leur côté une somme de 10,000 $

HAUT