À l'honneur


Consultez notre section des prix littéraires. Vous y trouverez une description des prix décernés en littérature jeunesse ainsi qu'une liste complète de leurs lauréats.


Prix littéraires des enseignants de français

16 novembree 2019

Ces prix, décernés par l’Association nationale des éditeurs de livres (ANEL) et l’Association québécoise des professeurs de français (AQPF), ont été remis le 14 novembre à Laval, dans le cadre du congrès annuel de l’AQPF. Chaque prix est doté d’une bourse de 500 $.

Dans la catégorie Albums 5 à 8 ans, le prix a été remis à Marie-Louise Gay pour Mustafa (Éd. Dominique et compagnie). Du côté des romans 9 à 12 ans, le prix est allé à Stéphanie Lapointe pour Fanny Cloutier, ou l’année où j’ai failli rater mon adolescence (Éd. Les Malins).

Dans la catégorie Romans pour 13 ans et plus, c’est Caroline Auger qui a reçu le prix pour Les sacrifiés de Lomé (Bayard Canada Livres).

Pour ce qui est des recueils de nouvelles, le prix a été remis à Caroline Thérien pour Ce que l’avenir ne dira pas, paru chez Lévesque éditeur. Enfin, côté poésie, le recueil primé est Uiesh. Quelque part, de Joséphine Bacon (Éd. Mémoire d’encrier).


Dominique Demers : enfin le GG !

29 octobre 2019

Les lauréates 2019 des Prix littéraires du Gouverneur général ont été annoncées ce matin, 29 octobre.

Dans la catégorie Littérature jeunesse, texte, le prix est décernée à Dominique Demers, pour le roman L’Albatros et la mésange, paru chez Québec Amérique.

Dans la catégorie Littérature jeunesse, livre illustré, le prix est partagé entre l’auteure Stéphanie Lapointe et l’illustratrice Delphie Côté Lacroix, pour le roman graphique Jack et le temps perdu, paru chez XYZ Éditeur, dans sa collection «Quai n° 5».

Les lauréates recevront leur prix des mains de son excellence Mme Julie Payette le 12 décembre, à Rideau Hall.



Une paire de prix Cécile-Gagnon

22 novembre 2019

C’est dans le cadre du Salon du livre de Montréal que les deux volets du prix Cécile-Gagnon 2019 ont été annoncés. Décernés à un auteur de la relève par l’Association des écrivains québécois pour la jeunesse, ces prix sont assortis de bourses de 500 $ accordées par la librairie Monet.

Dans la catégorie Texte d’un album, le prix a été remis à l’artiste qui signe «Orbie» pour On a un problème avec Lilou la loutre, publié chez Fonfon. Marie-Ève Tessier-Collin avait à ce jour illustré plusieurs albums, mais Lilou la loutre était le premier dont elle signait aussi le texte.

Dans la catégorie Roman, c’est l’auteur sherbrookois Mathieu Muir qui a gagné le prix Cécile-Gagnon pour L’ère de l’expansion, paru dans la collection «14/18» de l’éditeur ontarien, David.

Les prix ont été remis à la fin d’une table ronde présentée par l’AEQJ sur le thème «Comment la littérature jeunesse a-t-elle changé en une génération?», qui réunissait auteurs et éditeurs de diverses générations, dont la cofondatrice de l’Association, Mme Cécile Gagnon.

À partir de 2020, le prix Cécile-Gagnon sera remis en alternance pour un roman (années paires) puis pour le texte d’un album (années impaires).


Boulay et Bray-Bourret

8 novembre 2019

Le Centre du livre jeunesse canadien (CLJC) a annoncé hier soir à Montréal les lauréates du quinzième Prix TD de littérature canadienne pour l’enfance et la jeunesse. Anatole qui ne séchait jamais, écrit par Stéphanie Boulay, illustré par Agathe Bray-Bourret et publié par les éditions Fonfon, a remporté le grand prix de 50 000 $ lors d’une cérémonie menée par l’animatrice radiophonique Karine Lefebvre. Sur la photo, de gauche à droite, Mme Sylvie Demers, présidente de la direction du Québec du Groupe Banque TD, l’auteure Stéphanie Boulay et l’illustratrice Agathe Bray-Bourret.

Pour sa part, le Prix Harry Black de l’album jeunesse, décerné au meilleur album illustré de langue française, a été remis à Mémé à la plage, écrit par Rhéa Dufresne, illustré par Aurélie Grand et publié par les éditions Les 400 coups.

Le CLJC et le Groupe Banque TD ont collaboré avec Radio-Canada pour présenter le concours «Choix du public littérature jeunesse». Les jeunes lecteurs étaient invités à voter pour leur livre préféré parmi les finalistes du Prix TD dans un sondage en ligne. Cette année, Stéphanie Boulay et Agathe Bray-Bourret a remporté le prix de 5000 $ pour Anatole qui ne séchait jamais (Éditions Fonfon).

L’éditeur d’Anatole…, les éditions Fonfon, recevra un montant de 2500 $, courtoisie du Groupe Banque TD, pour faire la promotion du titre gagnant. Les quatre autres finalistes du Prix TD se partageront une somme de 10 000 $.


Aurélie Grand, à gauche, et Rhéa Dufresne. Photos courtoisie Morin Relations Publiques.

 

HAUT