Coups de cœur

 

Cliquez sur le logo «é» pour accéder au PDF complet de ce numéro de la revue sur le portail Érudit.



VOLUME 16, N° 2, AUTOMNE 1993


 

Linda Brousseau, Marélie de la mer,
1993, Éditions Pierre Tisseyre, collection «Papillon».

«Il y a fort à parier que ce roman, le premier de Linda Brousseau, ira chatouiller les cœurs de plusieurs petits, mais aussi de moyens et de grands lecteurs.» (YL)

     
 

Jasmine Dubé, Petit monstre, pièce créée par le Théâtre Bouches Décousues lors du festival Les coups de théâtre, mai 1992.
«Petit monstre m'a totalement séduite par son écriture fine, drôle, touchante, calquée sur une réalité qui dérive dans l'imaginaire.» (AG)

     
 

Lucie Papineau, Des bleuets dans mes lunettes,
1992, Éditions du Boréal, collection «Boréal Junior».

«Ça grouille tellement entre les lignes, ça palpite de tant d'émotions et de sensations, qu'une île tranquille, pleine de bleuets, m'est poussée dans la tête...» (IC)

     
 

Danièle Simpson, illustrations de Michel Bisson,
Thomas et la nuit, 1992, Éditions Doutre et Vandal.

«La douceur des sentiments, le dépassement de soi, la qualité de l'écriture et des illustrations, le style poétique, le sujet et son traitement sortant de l'ordinaire font de cet album, une véritable réussite.» (ÉM)

     
 

Marie-Louise Gay, Mademoiselle Lune, 1992, Éditions Héritage.
«Marie-Louise Gay berce l'imaginaire dans une douce folie aux contours affriolants, aux détails exubérants, au texte captivant.» (ST)

     
 

Raymond Plante, Le roi de rien, 1988, Éditions
La courte échelle, collection «Roman Jeunesse».

«Raymond plante nous rappelle une vérité vieille comme le monde: chacun renferme un trésor qu'il faut laisser vivre...» (ST)

     
 

Esther Rochon, L'ombre et le cheval, 1992,
Éditions Paulines, collection «Jeunesse-Pop».

«Il y a des livres comme ça qui m'ont visitée et que je n'ai jamais pu oublier. J'ai toujours eu envie de les relire, de les savourer encore un peu...» (CL)

     
 

Pierre Filion et Gilles Tibo, illustrations de Gilles Tibo,
Pikolo: le secret des garde-robes, 1992, Annick Press.

«...j'ai retrouvé la magie des couleurs, du mouvement, de la lumière, l'ingéniosité des formes du papier, la fantaisie des personnages.» (DS)

     
 

Jasmine Dubé, La tête de Line Hotte,
1989, Éditions Québec Amérique Jeunesse.

«Le quotidien s'envole vers le surnaturel, comme s'il s'oubliait, avec la légèreté d'une plume soulevée par un courant d'air.» (DS)

   

HAUT



VOLUME 17, N° 2, AUTOMNE 1994



 

Sharon Jennings, illustrations de Mireille Levert,
Dormez bien, Mme Ming, 1993, Annick Press.

«Les aquarelles d'une délicate perfection font de cette bonne recette littéraire un chef-d'œuvre qui me charme, me ravit.» (YL)

     
 

François Gravel, Klonk, 1993,
Éditions Québec Amérique, collection «Bilbo».

«Ça sonne vrai, sans jamais sombrer dans la nostalgie. Et c'est drôle, et tendre, avec un petit grain de tristesse.» (IC)

     
 

Suzanne Lebeau, Contes d'enfants réels,
pièce créée en 1993 par Le Carrousel à la Maison Théâtre.

«Le langage poétique transgresse la morosité de la réalité. La langue est belle et l'écriture sensible...» (AG)

     
 

Gérald Gagnon, Roux le fou, 1993,
Éditions du Boréal, collection «Boréal Inter».

«Roux le passeur rend un hommage aux jeunes: à leur intelligence et à leur confiance en la vie, sans mièvrerie et sans concession aucune.» (ÉM)

     
 

Christiane Duchesne, La 42e sœur de Bébert,
1994, Éditions Québec Amérique, collection «Gulliver».

«Christiane Duchesne a le génie de nous faire croire aux situations les plus invraisemblables par le biais des sentiments des enfants qu'elle connaît si bien.» (ST)

     
 

Pierre Desrochers, Xavier et ses pères,
1994, Éditions Pierre Tisseyre, collection «Papillon».

«Pour la tendresse, afin qu'on se rappelle qu'elle n'est pas un attribut exclusivement féminin.» (DS)

   

HAUT



VOLUME 18, N° 2, AUTOMNE 1995


 

Wajdi Mouawad, Alphonse, pièce créée en 1994 par l'Arrière-Scène.
«...dans un instant magique, mon plaisir d'adulte a rejoint le plaisir de Jérôme, mon fils de huit ans.» (AG)

     
 

Collectif dirigé par Carmen Marois, Le bal des ombres,
1994, Éditions Québec Amérique, collection «Clip».

«Un petit recueil où la fantaisie, le merveilleux et le fantastique font bon ménage, s'envolant loin au-dessus du sordide et du convenu.» (DS)

     
 

Christiane Duchesne, Berthold & Lucrèce,
1994, Éditions Québec Amérique, collection «Bilbo».

«J'ai ouvert le livre, et la magie a débordé dans toute la chambre.» (IC)

     
 

Jean Lemieux, Le trésor de Brion,
1995,
Éditions Québec Amérique, collection «Titan».
«Quand, pour la première fois, j'ai pris Le trésor de Brion entre mes mains, j'ai su que ce roman m'emmènerait loin.» (ST)

     
 

Rémy Simard, illustrations de Pierre Pratt,
Mon chien est un éléphant
, 1994, Annick Press.

«... j'ai un faible pour les livres originaux, de préférence ceux qui dérangent, parce que j'apprécie les créateurs qui osent aller loin dans l'imaginaire.» (ST)

     
 

Collectif, Lurelu, fondée en 1978.
«Cette année, c'est pour Lurelu que mon cœur s'est emballé. Parmi les 205 revues de tous les coins du monde, Lurelu sortait des rangs, s'illustrant par sa couverture, sa mise en page et l'intérêt de son contenu.» (YL, à sa dernière collaboration)

   

HAUT



VOLUME 19, N° 2, AUTOMNE 1996


 

Collection de mini-romans «Carrousel», Éditions Héritage.
«On a visiblement choisi de privilégier un contenu à haute teneur fantaisiste, avec bribes de tendresse et grains d'humour.» (IC)

     
 

Collection d'albums «Grimace», Éditions Les 400 coups
«C'est ce qui fait grimacer qui constitue la réussite du plat et le ravissement des jeunes connaisseurs !» (IC)

     
 

Collection de biographies «Les grandes figures», XYZ Éditeur
«Voilà des ouvrages sérieux, captivants, bien écrits, et ce par des gens compétents.» (SD)

     
 

«Les Coups de théâtre»,
Rendez-vous international de théâtre jeune public

«Les Coups de Théatre sont une occasion exceptionnelle de partager de rares moments d'émotions et d'intelligence avec ses enfants.» (AG)

     
 

Marie-Josée Cardinal, illustrations de Doris Barrette,
Montréal d'est en ouest, 1996, Éditions Les 400 coups.

«Prendre le temps de découvrir la petite histoire de certains quartiers avec les jeunes, voilà ce que nous offre Montréal d'est en ouest.» (DC)

     
 

Gilles Tibo, Simon et la musique, 1995, Livres Toundra.
«...il y a cette présence de la lumière ou de la brume dans une ambiance souvent crépusculaire...» (DS)

   

 

Dominique Demers et collaboratrices, La Bibliothèque des enfants, Ginette Guindon et collaboratrices, La Bibliothèque des jeunes, 1995, Éditions Québec Amérique, collection «Exploration».
«...il y a à travers les mots et le ton de ces livres une qualité indiscutable, indubitable, et c'est l'amour des enfants.» (ST)

   

HAUT



VOLUME 20, N° 2, AUTOMNE 1997



 

Jasmine Dubé, Le Bain, pièce créée en 1997
par le Théâtre Bouches Décousues à la Maison Théâtre.

«Un théâtre poétique qui emprunte les dérives de l'imaginaire pour attendre une meilleure compréhension du monde et de l'autre.» (AG)

     
 

Danielle Marcotte, illustrations de Stéphane Poulin, Poil de serpent, dent d'araignée, 1996, Éditions Les 400 coups, collection «Billochet».
«La force incroyable de cet album réside d'abord dans le talent de maître de Stéphane Poulin...» (IC)
«Il y a là de quoi former un jeune esprit à la magie de l'image et du conte, celle du mot et du récit...» (DS)

     
 

Collection de mini-romans «Ma petite vache a mal aux pattes», Soulières Éditeur.
«...à prendre comme une brise rafraîchissante dans un milieu littéraire où le réalisme terre à terre exhale trop souvent des relents fétides.» (SD)

     
 

Louis Émond, C'est parce que..., 1997, Soulières Éditeur,
collection «Ma petite vache a mal aux pattes».

«...je ne savais pas vraiment où l'auteur voulait en venir avec cette histoire abracadabrante de petite fille ayant perdu sa corde à danser...» (DC)

     
 

Dominique Demers, Maïna, 1997, Éditions Québec Amérique, collection «Titan».
«...celle qui témoigne qu'aller au-delà de soi-même et ne jamais abdiquer ses rêves est la seule condition de survie.» (ST)

     
   

HAUT


COUPS DE CŒURS • 01 • 02030405